Congestion nasale pendant la grossesse : principales causes et que faire

La congestion nasale pendant la grossesse est une situation courante, en particulier entre les 2e et 3e trimestres de la grossesse, et survient dans la plupart des cas en raison des changements hormonaux courants de cette période, ce qui entraîne une plus grande production et accumulation de sécrétions.

Dans la plupart des cas, cette situation s’améliore après l’accouchement, mais il est intéressant que la femme adopte certaines pratiques à la maison qui aident à éliminer l’excès de mucus et à soulager l’inconfort, comme se baigner avec de l’eau chaude, inhaler de la vapeur et se nettoyer le nez avec une solution saline, par exemple.

Les raisons principales

La principale cause de congestion nasale pendant la grossesse est la rhinite gestationnelle, qui apparaît généralement entre les 2ème et 3ème trimestres de la grossesse et est une conséquence de l’augmentation des taux d’œstrogènes pendant cette période. Pour cette raison et en raison des changements hormonaux, il est possible qu’il y ait une augmentation du volume de sang et une dilatation des veines présentes dans le nez, ce qui favorise une plus grande production et accumulation de mucus, provoquant une obstruction du nez.

De plus, la congestion nasale pendant la grossesse peut également survenir à la suite d’infections respiratoires, telles que le rhume ou la grippe, la sinusite ou la rhinite allergique.

Quelle que soit la cause, il est important que certaines mesures soient prises pour décongestionner le nez et soulager l’inconfort, l’obstétricien peut recommander l’utilisation de décongestionnants nasaux ou de traitements naturels. De plus, il est important d’initier un traitement approprié pour réduire le risque de complications liées aux modifications liées à la circulation de l’oxygène, telles que l’hypertension maternelle, la pré-éclampsie et les modifications de la croissance intra-utérine, par exemple.

Que faire en cas de congestion nasale pendant la grossesse?

La congestion nasale pendant la grossesse s’améliore généralement après l’accouchement, mais pour soulager l’inconfort et prévenir les complications, le médecin peut indiquer des mesures maison et naturelles pour fluidifier les sécrétions et faciliter leur élimination, dont certaines sont:

  • Prenez un bain avec de l’eau chaude, en vous mouchant et en vous lavant le nez pendant le bain;
  • Lavez le nez avec une solution saline physiologique, en utilisant un gommage nasal qui peut être acheté dans les pharmacies ou les drogueries;
  • Faire des inhalations de vapeur d’eau, en utilisant un récipient avec de l’eau chaude;
  • Boire environ 1,5 L d’eau par jour;
  • Augmenter la consommation d’aliments riches en vitamine C pour renforcer le système immunitaire, comme la goyave, le brocoli, l’orange ou les fraises;
  • Placez plusieurs oreillers ou un haut sur le lit pour garder la tête plus haute lorsque vous vous allongez.

De plus, la femme peut également utiliser un humidificateur, car l’augmentation de l’humidité de l’air facilite la respiration et aide à déboucher le nez. Une option à la maison pour humidifier l’air est de placer un bol d’eau chaude ou une serviette humide dans la chambre ou où que vous soyez dans la maison.

Voir d’autres options pour déboucher le nez dans la vidéo ci-dessous:

(incorporer) https://www.youtube.com/watch?v=uew2vUse6b8 (/ incorporer)

Une femme enceinte peut-elle utiliser un spray nasal?

L’utilisation de sprays ou sprays nasaux ne doit être pratiquée que lorsque le médecin accompagnant la grossesse l’indique, car certains d’entre eux peuvent entraîner une dépendance et interférer avec le développement du bébé.

Pour cette raison, les sprays nasaux, tels que Sinomarin et Nasalub, par exemple, doivent être utilisés en dernière option et sous la direction de l’obstétricien, qui indiquera le plus approprié et comment il doit être utilisé.

Apprenez quelques techniques pour déboucher le nez.

Ajouter votre commentaire !

Please enter your comment!
Please enter your name here